3 juillet 2022
Enfant qui joue

Connaître les phases de développement d’un enfant pour mieux vivre avec lui

Devenir parents est une expérience unique remplie de découverte même quand les enfants partent de la maison. Dès qu’il naît, l’enfant apprend de son entourage, surtout de vous, ses parents. Le développement d’un enfant commence jusqu’à sa puberté, il grandit et développe sa motricité, son affection, son langage, sa compréhension et ses relations.

Il commence par les imitations, à bouger chaque partie de son corps, à se retourner, à ramper, à articuler, à gribouiller ou avoir des amis… Il va acquérir toutes ces habiletés dès qu’il a vu le jour.

On nomme tout cela le développement global. L’enfant va évoluer au niveau de la motricité, du cognitif, de l’affection et du relationnel. Pour y voir plus clair, suivez notre guide pour connaître les phases de développement d’un enfant pour mieux vivre avec lui.

Le développement d’un enfant est global

Dès sa venue au monde, un bébé va apprendre à s’exprimer, à pleurer, à ramper, à gesticuler, à rire, à gazouiller, etc. Au fil de jours et des semaines, il développe ses capacités et ses habiletés au sein de son environnement. Son apprentissage est naturel et s’ouvre dans tous les domaines.

Les pédiatres expliquent que l’enfant doit répondre à ses besoins pour développer sa motricité, sa compréhension, ses relations et son affection.

Ce sont ces 4 formes de développement global qui vont aider votre enfant à grandir. Pour que la magie de la croissance opère, les spécialistes affirment que :

  • L’enfant doit satisfaire ses besoins physiques et affectifs. Alors, il doit dormir, manger, pleurer, être propre…
  • Il doit grandir dans un environnement stimulant qui permet de développer ses habiletés et ses capacités.

Durant ces phases de développement, chaque enfant évolue à un rythme différent. En comparant deux bébés, l’un peut montrer ses habiletés trop tôt et l’autre peut les développer trop tard.

L’évolution d’un enfant dépend de ses parents, de son caractère et de ses goûts. Dans ce cas, le développement d’un nouveau-né est influencé par les stimulations et l’environnement parental.

Les 4 formes du développement d’un enfant

Tous les jours, un bébé va grandir et montrer 4 formes de développement : le cognitif, la motricité, l’affection et la relation sociale. Il faut noter que la maîtrise de ses habilités n’est pas définie par l’âge. La succession des apprentissages est progressive et reste prévisible au fil des mois.

Découvrez une brève définition de ces 4 sphères qui englobent le développement d’un enfant :

L'enfant apprend à se développer en jouant

La motricité

C’est le développement moteur, c’est-à-dire la capacité de l’enfant à maîtriser ses mouvements. Le parcours de motricité est défini par 2 sortes de motricités : globale et fine.

  • La motricité globale concerne les mouvements qui unissent les principaux muscles du corps. Le bébé va les utiliser pour mieux bouger, ramper, se tenir debout, tenir sa tête et courir. Les premières habiletés qu’il acquiert, c’est l’usage des muscles du cou, qui permettent de se retourner et de hausser la tête. Après, il apprend tous les mouvements naturels pour bouger comme ses parents. Pour stimuler ce moteur, choisissez un tour d’apprentissage Montessorri.
  • La motricité fine englobe les gestes d’agilité que le bébé effectue avec ses mains et ses doigts. Tenir une cuillère, taper la table, zipper une fermeture, utiliser des ciseaux, lacer ses chaussures, etc. Ces habiletés sont plus lentes pour d’autres, et ne demande qu’une période d’observation pour certains.

La motricité évolue avec la coordination œil-main, ce qui apporte plus de précision dans les mouvements au fil des mois.

Le développement intellectuel

Cette sphère inclut le langage et la compréhension. Dès la naissance, l’enfant développe ses potentiels intellectuels. Il apprend déjà à mémoriser, à raisonner et à planifier.

  • Durant la première année, le bébé découvre son environnement et apprend avec des gestes plutôt hasardeux. Puis, il va raisonner en répétant ce qui stimuler son imagination. Il prend conscience que les choses et les personnes existent même loin de ses yeux. L’imitation des parents va développer son langage en gazouillant et en babillant, jusqu’au 16e mois.
  • À partir de 18 mois jusqu’à 3 ans, l’imagination prend forme dans son cerveau, comme une pensée symbolique. Il va jouer en imitant ses quotidiens, créer un ami imaginaire.
  • De 3 à 5 ans, il devient plus créatif et commence à raisonner à sa façon. Ainsi, il observe et crée des liens logiques de ses expériences et l’exprime. À partir de 4 ans, votre bout de chou peut entretenir une discussion même avec maladresse.

L’affection

Le développement affectif va aider votre petit bout de chou à comprendre son état émotionnel et celui de son entourage. L’affection va se développer en premier lieu avec les parents. L’enfant apprend le sentiment de sécurité et la confiance en soi. Au cours des premières semaines, il aura peur des inconnus, mais en peu de temps il évolue et développe de la curiosité, de l’attachement et de l’altruisme. Sachez que le développement socioaffectif aura de l’impact sur les relations et l’affirmation au fil des années.

 

Le développement d’un enfant dans la société

Pour grandir avec les autres, le développement social est indispensable à un enfant de bas âge. Ce qui va l’aider à créer des relations amicales et apprendre l’esprit d’équipe.

L’apprentissage commence au sein de la famille, les gestes, les regards et les sourires sont les bases. Puis, l’éducation va le guider à partager, à être poli, à collaborer, à penser aux autres, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.