27 novembre 2022
Tout savoir sur les parcours motricité

Tout savoir sur les parcours motricité

Les capacités motrices sont les facultés développées par le système nerveux central, les muscles et les articulations qui permettent de perfectionner les mouvements du corps. C’est pourquoi il est si important de faire des activités avec les enfants qui contribuent à développer leur motricité et leur personnalité.

Les parcours motricité peuvent vous y aider en mettant votre enfant dans les meilleures conditions pour un développement optimal. Pour plus d’informations sur les parcours motricité, lisez cet article.

Quelle est l’utilité d’un parcours motricité ?

Les jeux qui favorisent la motricité globale ont besoin de beaucoup d’espace. Ils impliquent une activité physique intense, de la force, de l’endurance et de la coordination. Un parcours motricité est l’environnement idéal pour qu’un enfant puisse courir, sauter et pratiquer des activités.

Les jeux tels que le tir à la corde, le tir d’une balle sur une pile d’objets, la course à quatre pattes ou d’autres jeux qui nécessitent de l’équilibre sont idéaux pour cette phase de croissance.

La plupart des parcours motricité proposent des jeux qui développent la motricité fine et nécessitent donc plus d’habileté que de force. Grâce aux travaux manuels, au dessin et au découpage de figures en papier ou au pétrissage de la pâte à modeler, les enfants acquièrent la dextérité de leurs doigts.

Insérer des perles dans des colliers, peindre avec les doigts ou jouer avec des blocs de construction améliore également leurs capacités motrices et mentales.

Parcours motricité et développement de l’enfant : quelle corrélation ?

Les parcours mobilité peuvent avoir un impact considérable sur la croissance future d’un enfant. En effet, le développement moteur interagit avec de multiples facettes de la maturation de l’enfant. Par exemple lorsqu’une pathologie altère la capacité de l’enfant à se mouvoir, il peut être sujet à une faible estime de soi et à une détérioration de ses relations avec les autres.

Les aspects du développement de l’enfant qui peuvent être influencés par les parcours motricité s’articulent autour des points suivants :

  • La maturation sociale : lorsqu’un enfant est incapable de suivre les autres enfants dans leurs activités physiques et leurs jeux, il est exclu du groupe ; ou bien il s’exile et évite les situations qui l’exposent ;
  • Croissance physique : l’absence d’exercice physique empêche le développement complet des os, des muscles et des nerfs ;
  • Le développement mental : les facultés cognitives augmentent lorsque les capacités motrices de l’enfant ont atteint une maturité normale. Les enfants physiquement actifs sont plus réceptifs à l’apprentissage et ont une meilleure capacité de concentration ;
  • Perception sensorielle : liée à la qualité de l’exercice physique. Les enfants utilisent et affinent leurs sens pendant le jeu et le sport, car ils doivent s’orienter et coordonner leurs mouvements ;
  • Stabilité émotionnelle : les enfants en bonne santé et en bonne forme physique ont tendance à être plus stables psychologiquement et à avoir moins de problèmes d’estime de soi ;
  • Développement du langage : le manque de motricité fine peut rendre l’enfant incapable de coordonner les gestes nécessaires à l’expression verbale et l’empêcher de communiquer avec fluidité.

Les parcours motricité sont fondamentaux pour le développement de l’enfant, car les processus d’apprentissage en âge préscolaire sont essentiellement produits par le mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *